Résultats

Samedi 22 avril
En 1/4 de finale du championnat Grand Sud Ouest/Nouvelle Aquitaine, les juniors Phliponeau avaient un chemin très long à parcourir pour rencontrer sur leur terre du Poitou les gens du RC Chatelleraut. Ainsi, en dépit d’un accueil chaleureux et d’une infrastructure verdoyante, ce match couperet chez l’adversaire ( seuls les 1/2 et la finale sont sur terrain neutre) s’annonçait un peu compliqué… d’autant que l’équipe sur le pré se présentait d’un très fort tonnage avec notamment 2 golgotes entre le quintal et le quintal et demi aux avants postes…Pourtant dés l’entame, le SBAR se révélait ambitieux faisant preuve d’une bonne animation collective mais, coup du sort, un ballon chipé en position de marque donnait après une course de 80 mètres l’avantage aux locaux (5 à 0). Forcément un peu groggy par cet uppercut, le SBAR repartait de l’avant et sur une bonne conquête en touche lâchée dans la largeur finissait entre les barres (5 à 7). Une pénalité aux 30 mètres viendra porter le score à 5 à 10. Mais, bénéficiant sur le renvoi d’un hors jeu de ligne, et d’une pénaltouche, les Chatelleraudais faisaient donner du gros et franchissaient la ligne à plat ventre pour un score de parité aux citrons (10 à 10). À la reprise, le SBAR se remettait en mode d’avancée et prenait rapidement l’avantage d’abord par une pénalité (10 à 13) et de suite après par une bonne action collective dans l’alternance avant/3/4 pour un 10 à 20 à la soixantième. Mais c’était sans compter sur la pugnacité des locaux, qui, encore une fois sur une action anodine dans leur camp trouaient le rideau défensif du SBAR, un peu lâche, et finissaient sous les poteaux (17 à 20). Poussés et galvanisés par un public venu en nombre, les verts et noir appuyaient alors sur l’accélérateur et mettaient le SBAR à la faute et sur le reculoir. Acculé sur sa ligne le SBAR va finir par craquer. Score final 24 à 20, vraiment quelques regrets…
Dimanche 23 avril
En 16ème de finale du championnat de France, les juniors Balandrade, sur terrain neutre à Duras, rencontraient Périgueux. Sous un chaud soleil printanier, une légère brise et une bonne chambrée en bras de chemise, le début des hostilités était favorable au SBAR qui investissait le camp adverse et enquillait 4 pénalités contre 1 aux Perigourdins pour un 12 à 3 en faveur du SBAR à la mi temps. Entre temps le SBAR aura eu la possibilité de franchir la ligne au moins par 2 fois mais les bras Dordignolle, à notre sens un tantinet à la faute, annihilèrent toute faisabilité de break…
Le deuxième acte ne débutait pas sous les meilleurs hospices pour le SBAR qui se voyait lourdement sanctionné sur chaque possession adverse , victime, toujours à notre sens, très probablement non objectif…. « d’une petite sodomie arbitrale ». Bref, 2 pénalités et plusieurs avantages successifs pour un essai en coin permettait à Périgueux de passer en tête à la 60 ème (14 à 12). Encore une fois le SBAR aura la faculté de reprendre le score mais la pénalité dans la zone des 100% ne faisait que frôler les perches. Profonde désolation, une ultime sanction viendra porter le score à 17 à 12. À l’énergie le SBAR essaiera de revenir bénéficiant d’une pénaltouche qui malheureusement se révélait improductive…
Score final 17 à 12 le SBAR s’arrête en 16ème….Dommage il y avait la place